Portail des citoyens
Mutualisez
vos informations citoyennes
Mot de passe
perdu ?

Le Processus W pour organiser le dialogue
1. Le dialogue est un art difficile. N'oublions jamais que Socrate lui‑même resta incompris de ses contemporains, et fut démocratiquement condamné à mort comme corrupteur de la jeunesse.

Si chacun, avec le CV citoyen, a accès à un support de présentation de ses expériences, compétences et idées, encore faut-il une méthode d’écoute qui permette d’entendre tout le monde.

La nécessité de revitaliser la légitimité des décideurs dans la société, l’entreprise et même la famille, suppose de donner un rôle nouveau aux dirigés dans une relation propice aux interactions qui limitent les erreurs et optimisent la recherche collective des meilleures idées.

Il convient d’organiser des systèmes de réflexion collective qui mutualisent l’information en amont de la décision.

Le Processus W, pour entrer dans un monde de dialogue

Organiser le dialogue revient à établir un nouvel étage de la gouvernance, qui s’ajoute aux mécanismes de décision et de contrôle de l'application des décisions. Il s’agit d’explorer avec toutes les parties prenantes le champ et les conditions de tous les possibles. Du niveau de maîtrise de cette nouvelle gouvernance découle la possibilité de réaliser des diagnostics approfondis et de formuler des projets innovants que le plus grand nombre de personnes puissent s’approprier.

Le Processus W,

mécanisme universel d’organisation du dialogue

Le Processus W répartit la parole dans le temps entre trois grandes catégories d'interlocuteurs :

  • Les décideurs, qui sont les seuls à détenir le pouvoir de décision,
  • Les experts, les corps intermédiaires et les relais d’opinion plus ou moins influents,
  • Les dirigés, dont le statut ne leur confère pas de responsabilité en la matière mais qui doivent néanmoins en assumer les conséquences.
 

Les cinq phases du Processus W

  1. Appel à contributions : Ouverture de la réflexion par les décideurs via un appel à propositions lancé vers toutes les parties prenantes concernées.
  2. Traitement des contributions : Activation des contributeurs, recueil des contributions, puis classement des données et avis selon leur nature et non selon leur pertinence.
  3. Réflexion collective sur les contributions : Analyse collective, indépendante et constructive des informations et propositions recueillies pour définir des repères communs.
  4. Recueil de réactions complémentaires : Agencement de l’ensemble des données dans une synthèse globale diffusée à tous les publics concernés en sollicitant leurs réactions et engagements.
  5. Rapport global et décisions : Croisement des informations et analyses dans un raisonnement global qui identifie les conditions de réussite collectives, en précisant le rôle souhaitable de chacun et les décisions.

Lorsque la réflexion collective est close, les décideurs peuvent prendre leurs décisions et les faire connaître.

Le Processus W peut être appliqué :

  • Sur des enjeux d’ordre personnel, professionnel ou sociétaux (débat public),
  • Sur tous les thèmes ou projets,
  • Au sein de toute forme de collectif (famille, entreprise, société),
  • Pour animer des réunions ponctuelles ou piloter des projets dans la durée.

Déployer des Processus W permet d’opérer la transformation sociale

 

Les cinq dimensions du dialogue

Le Processus W :

1. Le Processus W pour organiser le dialogue
2. Les Processus W complexes : 

3. Effets 
4. Impacts

 

Copyright © Odis, 2005-2017 | Mentions légales | Inscription | Contact | Haut de page