Comprendre et développer
la Personne, l'Entreprise, la Société
?
Inscrivez-vous dans les communautés de votre choix pour accéder aux pratiques Créez votre CV citoyen !

Formulaires de pratique

Vos Bonnes Pratiques

Titre de la pratique
PLATO Ouest Hérault, Collectif d'entreprises et d'institutionnels - Lauréat 2003 Trophée du Dialogue
Thème
Aide au développement des PME
Objectif (Quel est le principal but recherché ?) :
Aider les dirigeants des PME locales à développer leur performance et leur compétitivité afin de développer le tissu économique local et donc l'emploi.
Action (Quelle action a été déployée ?) :
Organisation de groupes de travail thématiques réguliers avec des chefs d'entreprise de PME, animés par des cadres expérimentés « mis à disposition » par de grandes entreprises, autour de 2 objectifs :
- Partage de connaissances et d'expériences
- Réflexion commune permettant la définition de projets individuels et collectifs
Bilan (Quel est le résultat obtenu ?) :
L'objectif est de créer un environnement socio-économique favorable au développement des entreprises et de l'emploi, dans une région frappée par le taux de chômage le plus élevé de France. Cette action doit également contribuer à l'amélioration de l'image de notre région en matière de dynamisme et favoriser l'intérêt apporté par des investisseurs extérieurs.
La genèse : Comment l'idée est-elle née ?
Le dispositif a été conçu en Belgique, pour le développement de la région campinoise (Flandre), puis dupliqué dans plusieurs régions européennes, dont 6 françaises. La structure qui porte le projet en Languedoc Roussillon est l'Association pour le Développement des Entreprises Industrielles qui regroupe 30 entreprises.
Qui a pris l'initiative du projet : Quels sont les porteurs du projet ?
L'initiative de cette démarche revient au Préfet de la Région Languedoc Roussillon et au sous-préfet de Béziers. Le comité de pilotage réunit le sous-préfet, la DRIRE, la DRTE, la DRCE, le Conseil régional, le conseil général, Languedoc Roussillon Prospection, les mairies des villes concernées, la Banque de France, la CCI, la Chambre des métiers, le MEDEF, le comité d'initiative local, le comité d'expansion économique, et une association d'avocats.
Pourquoi avez-vous conduit cette action ? Quelles étaient vos motivations ?
Le Languedoc Roussillon est la région de France la plus touchée par le chômage et occupe la dernière place en termes de PIB par habitant. Le tissu industriel souffre de son isolement : les entreprises, majoritairement de petite taille (80% de moins de 40 salariés), sont peu tournées vers le marché national et a fortiori international, ce qui freine leur développement.

Les représentants de l'Etat ont voulu, par la mise en place de ce dispositif qui a déjà fait ses preuves dans d'autres régions européennes, développer la performance des PME locales en aidant les chefs d'entreprises à optimiser leurs outils, systèmes, méthodes et structures de Gestion et de Management et à définir et mettre en ouvre des projets de développement pour favoriser l'emploi au niveau local.
Qui est bénéficiaire ? Quels sont les publics ciblés ?
106 PME locales participent au dispositif.
12 grandes entreprises parrainent les ateliers, en mettant à disposition des cadres expérimentés.
Les acteurs institutionnels locaux du développement économique participent au comité de pilotage et soutiennent les projets définis par les groupes.
Qui est impliqué ? Quels acteurs ont participé à l'action ?
Les institutionnels et les entreprises.
Quel processus a été mis en oeuvre ? Décrivez pour chaque phase : les instruments utilisés, les acteurs impliqués, le public ciblé, les objectifs, l'utilité pour la phase suivante :
Le dispositif vise à mettre en place une action d'ampleur permettant d'engager un nombre significatif d'entreprises dans une démarche de développement de leur performance globale. Il s'agit d'engager une action de progrès sur les dimensions clés de l'entreprise et, en lien avec la stratégie, d'agir sur :
- le développement commercial
- l'organisation et le management des ressources humaines
- le management des ressources financières et le développement de la rentabilité
- l'international
- le parrainage emploi
Pendant 2 ans (le dispositif a été lancé en février 2002), au rythme de 10 séances par an, les chefs d'entreprises ont commencé et vont continuer à mettre en évidence dans des groupes de travail et de façon pragmatique les enjeux, les actions et les solutions qui permettent de développer leur entreprise et d'en renforcer la compétitivité.
A chaque réunion de travail, c'est le groupe qui décide de travailler en fonction des besoins détectés ou des thèmes choisis de façon commune par l'ensemble des participants dans le but d'apporter des réponses individuelles et collectives permettant :
- des solutions immédiates dans l'entreprise
- de créer un maillage actif, professionnel, favorisant le développement des échanges d'expériences, du savoir-faire et bien entendu des affaires.
Quels sont les résultats obtenus ? Quels sont les problèmes résolus ?
Le programme ne pourra être évalué de façon rigoureuse qu'une fois qu'il sera achevé, en février 2005. Plusieurs résultats peuvent cependant être déjà mis en exergue :
- Le taux de participation dans les groupes est de 80%.
- Lors du lancement en février 2002 le nombre de PME participantes était de 99, il est de 106 au 31 mai 2003.
- Des actions spécifiques par atelier ont déjà été élaborées et parfois mises en ouvre :
> atelier international : Missions d'affaires au Vietnam et en Chine prévues début Octobre 2003 avec le soutien de la DRCE et des Missions économiques et financières.
> atelier industrie : avec le soutien de l'Association Régionale pour l'Amélioration des Conditions de Travail (ARACT), mise en place d'une action sur l'évaluation des risques par poste et élaboration du document unique.
> atelier vin : constitution d'un GIE et recherche de distributeurs pour exporter du vin sur le continent chinois.
> atelier tourisme : réalisation d'une étude pour démontrer l'importance du tourisme et améliorer la qualité de l'accueil des touristes dans notre région.
> atelier bâtiment : réalisation d'un document commercial avec l'ensemble des corps de métier nécessaires à la construction d'une maison individuelle.
Et si c'était à refaire ? De quelles contraintes et opportunités faut-il tenir compte pour optimiser l'impact de cette action ?
Nous ferions attention à :
- Ne pas sélectionner que des chefs d'entreprise motivés et performants. Certes leur présence est nécessaire mais la dynamique de groupe permet d'associer d'autres participants moins réceptifs au départ à ce mode de fonctionnement en réseau, mais qui présentent naturellement un potentiel d'ouverture vers l'extérieur pour peu qu'ils soient sensibilisés.
- Contacter des grandes entreprises ayant une culture et une politique d'appui au développement des PME nécessaires à la réussite de l'opération. Les grandes entreprises peu concernées par le développement économique local sont forcément moins impliquées dans leur rôle d'animation.
- Communiquer et mobiliser les représentants de l'Etat et des Collectivités territoriales sur l'importance du réseau mis en place, son poids économique et leur rôle de facilitateur afin de ne pas leur laisser croire qu'il s'agit là d'une action normale sans en mesurer les incidences sur le développement de l'emploi.
Que faut-il retenir ? Si vous deviez tirer les leçons de votre action.
C'est un bel exemple de mobilisation entre les différents acteurs du bassin de vie - responsables de PME, grandes entreprises, représentants de l'Etat et des collectivités publiques - qui repose essentiellement sur le dialogue et sur la participation, clés indispensables à la réussite d'un tel projet.
Coordonnées de la personne à contacter pour en savoir plus :
Francis Marty

Autres pratiques sur ce site