Observatoire du Dialogue
et de l'Intelligence Sociale
La raison la meilleure
devient la plus forte
?

Eléments de définition de la jutice et de la performanceDéfinitions dégagées des appels à contributions préalables aux Forums Citoyens de Rambouillet, Chinon et Chateau-Gontier des 15, 17 et 27 octobre 2003.

 

Ces trois forums débats ont été organisés dans le cadre des Trophées du Dialogue et de l’Engagement 2003 sur le thème : « Faut-il et comment construire une société à la fois plus juste et plus performante ? ». Ouverts à toutes et à tous, ils ont permis de donner la parole aux citoyens, enseignants, associations, entreprises, commerçants, services publics, élus et institutionnels de chaque région.
Les témoignages et interventions des participants dans le cadre de ces forums débat ont souligné à la fois la nécessité et la complexité de mettre en ½uvre une réforme culturelle, mais ont également permis de cerner les conditions et opportunités d’évolution de la société vers plus de justice et plus de performance.
Préalablement aux forums, un appel à contributions sur le même thème a été lancé sur Internet. Près de 500 internautes y ont répondu en faisant part de leurs analyses et propositions. Une synthèse des résultats de cet appel à contribution a été présentée en introduction de chaque forum.

 

Analyse des contributions

L’analyse des contributions reçues par Internet fait apparaître la multiplicité des définitions de la justice et de la performance. Si personne ne détient seul toutes les définitions, chacun en détient une partie. Nous avons ainsi identifié plusieurs formes de définition de la justice et de la performance que nous avons classées pour chacun de ces concepts selon trois catégories :
    - Les définitions qui touchent au système
    - Les définitions qui touchent à l’individu
    - Les définitions qui touchent à la culture

Eléments de définition de la justice

Systèmes
Les contributions font apparaître trois types de définition de la justice en matière de système :
   1- L’égalité face au droit, l’absence de privilèges
        - Pas de passes-droit
        - Pas de privilèges catégoriels (« privilèges » des fonctionnaires cités à plusieurs reprises), statutaires ou économiques
   2- Le respect du droit
        - L’application des lois
        - La célérité de la justice
        - Que le législateur impose ses règles à l’exécutif qui ensuite impose ses règles à l’administration
   3- La reconnaissance de la personne, des idées et du travail de chacun
        - Qu’il existe de réels processus de participation
        - Que soit garantie l’égalité des chances

Individus
Les contributions font apparaître trois types d’approches de ce qu’est un individu juste :
   1- Un individu tolérant
        - Capable de laisser faire et laisser dire
   2- Un individu qui a conscience de ses devoirs
        - S’astreint à être exemplaire
        - Assume les contraintes
   3- Un individu qui fait preuve de solidarité et d’engagement citoyen
        - Apporte sa pierre à la société
        - Réfléchit et s’adapte en permanence

Culture
Les contributions font apparaître trois types d’approches de ce qu’est une culture de la justice :
   1- Une culture dans laquelle le bien être personnel de chacun prime sur tout le reste
        - Droit à la consommation et à l’individualisme
        - L’individu ne doit pas être noyé dans le collectif
   2- Une culture dans laquelle prime avant tout l’adhésion aux règles
        - Politesse, bonne conduite
        - Etat impartial, inflexible envers ceux qui ne respectent pas les règles
   3- Une culture de la fraternité
        - Humanité, humilité, cohésion
        - Culture de la paix et du respect

Eléments de définition de la performance

Systèmes
Les contributions font apparaître trois types de définition de la performance en matière de système :
   1- L’absence de contraintes pour les acteurs qui composent le système
        - Charges, coût du travail, impôts minimes
        - Permissivité
   2- Le contrôle permanent
        - Indicateurs fiables et suivis régulièrement
        - Signaux d’alerte
        - Processus pour corriger les dérives
        - Transparence
   3- Un mode participatif
        - Choix collectifs
        - Anticipation

Individus
Les contributions font apparaître trois types d’approches de ce qu’est un individu performant :
   1- Un solitaire, capable de se brouiller seul
        - Sait défendre ses droits
        - Gagne bien sa vie
   2- Un individu qui sait créer, entretenir et gérer des réseaux, des relations
        - A de l’entregent, sait se conduire en société et lier des relations utiles
        - Construit sa carrière sur le long terme
   3- Un individu qui sait à la fois réfléchir et agir
        - Choisit un travail qu’il aime
        - Travaille pour lui et pour la communauté

Culture
Les contributions font apparaître trois types d’approches de ce qu’est une culture qui génère de la performance, ou une culture performante :
   1- Une culture du système D
        - Qui permet à chacun de profiter du système
        - Qui permet de contourner la règle
   2- Une culture de l’effort
        - Reconnaissance par le travail
        - Primauté du collectif sur l’individu
   3- Une culture du dialogue
        - Créativité, innovation
        - Conscience et lucidité

Synthèse des éléments de définition

La mise en parallèle des ces différents éléments de définition permet d’identifier trois niveaux de définition qui transparaissent de toutes les contributions : individualisme, devoirs, citoyenneté.
Il apparaît que l’on peut, en matière de justice comme en matière de performance, identifier un premier niveau qui relève de l’individualisme, un second niveau qui relève des devoirs, et un troisième niveau qui relève de la citoyenneté. Plus on s’élève vers le troisième niveau plus le niveau d’exigence, et donc de difficulté augmente, qu’il s’agisse de construire un système juste et performant, un individu juste et performant ou une culture de la justice et de la performance.

Autres sites de publication